Index du forum[FR] Dans le monde réel ...> › L'aéronautique aujourd'hui ...> Voir les nouveaux messages | Voir mes messages

Air France-KLM : retrait de Juniac, arrivée d'un nouveau PDG

Airlines-Manager s'appuie sur l'aéronautique ... Alors parlons Aéronautique !

Air France-KLM : retrait de Juniac, arrivée d'un nouveau PDG

Messagede AéroLyon » Mar Mai 03, 2016 10:58

Actualité de premier choix, puisqu'elle touche à notre fleuron national, comment le changement de PDG d'Air France-KLM a-t-il pu passer inaperçu sur Airlines-Manager ? :P

http://www.lesechos.fr/industrie-servic ... 219010.php

Un résumé du résumé de la situation :
Et, maintenant, que va-t-il se passer chez Air France-KLM d’ici à l’arrivée de Jean-Marc Janaillac aux commandes , fin juillet ? Si la succession d’Alexandre de Juniac a occupé les esprits ces dernières semaines, plusieurs questions majeures pour l’avenir d’Air France-KLM restent en effet sans réponse et pas mal de choses pourraient encore se passer d’ici au 31 juillet.
[...]

Que faire face aux pilotes ?
Faute d’accord avec le syndicat majoritaire, ce dernier n’a aucun moyen d’imposer une modification des règles d’utilisation et de rémunérations des pilotes. [...] Une absence de réaction face aux pilotes risquerait également de susciter l’ire des autres catégories de personnels, auxquelles le plan Transform a été appliqué dans son intégralité, et compromettre la négociation en cours avec les syndicats d’hôtesses et stewards sur la réforme de leur statut.

Maintien du statu quo
Mais à l’inverse, d’autres éléments plaident pour le maintien du statu quo. Le SNPL AF a clairement menacé d’appeler à la grève si la direction décidait d’imposer le solde de Transform. L’arrivée prochaine d’un nouveau PDG d’Air France-KLM n’incite pas non plus la direction d’Air France à jouer avec le feu. D’autant qu’avec des cours du pétrole au plus bas, une croissance du trafic qui ne faiblit pas et un début de reprise économique en France, les résultats du groupe, redevenus positifs en 2015, devraient continuer de s’améliorer en 2016. Et ce même si l’écart de coûts et donc de compétitivité d’Air France avec ses principaux concurrents ne se réduit pas.

Les livraisons de 787 en question
Le refus de ses pilotes d’accepter des concessions salariales ouvre même la possibilité pour la compagnie de faire quelques économies supplémentaires, en renonçant par exemple à une partie des Boeing 787 dont la livraison était conditionnée à des efforts de productivité.

Nouveaux accords commerciaux
Par ailleurs, Air France-KLM va poursuivre sa stratégie d’alliances commerciales, en s’appuyant sur des partenaires, comme Delta pour les lignes transatlantiques et Etihad au Proche Orient, pour exploiter à moindre coût des lignes sous la marque Air France. Après Jet Airways en début d’année, un accord commercial avec Singapore Airlines pourrait être annoncé prochainement, ainsi qu’un renforcement de l’accord avec Etihad.

Transavia en Europe
Le groupe a aussi l’intention de poursuivre le développement de sa low cost Transavia en Europe [...]. Et ce en s’appuyant au besoin sur l’accord signé avec le syndicat de pilotes néerlandais. Autant d’avancées dont Jean-Marc Janaillac n’aura qu’à cueillir les fruits, tout en s’efforçant de renouer le dialogue avec les navigants. Signe encourageant, le SNPL a été le premier syndicat à saluer sa nomination, ce lundi.



La fin de l'ère Juniac, le début de Janaillac à Air France-KLM (vous remarquerez qu'ils ont juste remplacés "uni" par "anaill" dans le nom) !

Janaillac est un énarque, promotion Voltaire (comme François Hollande). Il est évident que Hollande a dû faire un peu pression pour cette nomination, mais ce n'est pas sans rappeler l'amitié de Juniac avec Sarkozy : Juniac était directeur de cabinet de Christine Lagarde (Ministre des Finances) avant d'être nommé PDG d'AF-KLM en 2011, sous le mandat Sarkozy.

Bref, au-delà de cette nomination présidentiellement motivée, signe qu'Air France reste encore sous influence de l'Etat (malgré les petit 17,6% effectivement détenus par l'Etat), on ne peut que constater l'influence croissante des Français dans la co-entreprise Air France-KLM. Je pensais que les nominations étaient "tournantes", un peu comme Airbus : traditionnellement, les postes de PDG d'Airbus et Airbus Group (ex-EADS) sont occupés alternativement par un français et un allemand. L'Etat français et l'Etat allemand possèdent chacun à peu près 11% d'Airbus Group, ce qui explique cette gouvernance tournante.
En revanche, je ne vois pas de participation de l'Etat néerlandais dans Air France-KLM, ce qui peut-être effectivement une raison de la préférence d'un français à la tête du groupe.

La nomination d'un néerlandais aurait été pourtant peut-être bénéfique : bien que KLM soit plus petite qu'AF, les personnels sont plus souples à la négociation (un accord sur Perform 2020 avait déjà été trouvé en Juillet 2015 tandis que ça traîne chez Air France).
Je donne mon opinion : un pdg néerlandais aurait secoué un peu Air France, en s'appuyant sur le succès des négociations chez KLM. Mais la douche un peu trop froide pourrait aussi couper toutes négociations : déjà qu'il est pas français, en plus il croit donner des leçons.. etc. Un nouveau conflit social est vraiment plus que dommageable pour Air France : comme dit plus haut, les livraisons de 787 sont soumises à des résultats de productivité, le groupe revient à peine dans le vert, et un conflit affaiblirait sa position dans les négociations avec Etihad par exemple. C'est peut-être une raison qui fait que le PDG restera français, pour gérer ça de plus près.


Alexandre de Juniac est nommé pour sa part directeur de l'IATA : pour les anti-compagnies du Golfe, c'est une excellente nouvelle. Ses positions anti-Emirates sont par exemple connues, et son nouveau poste stratégique lui permettra de faire pression sur les grands aéroports européens (LHR, CDG, FRA) mais aussi sur les plus petits (FCO, LYS, BCN, PRG..) pour freiner l'attribution de slots aux compagnies du Golfe. Il y a des chances pour que sa candidature (soumis à un futur CA de l'IATA, mais quasiment acquise) ait été appuyée par des compagnies européennes, même concurrentes d'Air France. Pour information, l'ancien DG de l'IATA était de chez Cathay Pacific.
Dernière édition par AéroLyon le Mar Mai 03, 2016 16:23, édité 2 fois.
Image
AéroLyon
 
Messages: 3061
Inscription: Ven Oct 29, 2010 15:36
Localisation: Île-de-France
Nom de compagnie: Alasco
ID Compagnie AM2: 0

Air France-KLM : retrait de Juniac, arrivée d'un nouveau PDG

Publicité

Publicité
 

Re: Air France-KLM : retrait de Juniac, arrivée d'un nouveau

Messagede Fils de CDB AF » Mar Mai 03, 2016 15:05

Moi je sui d'accord avec les revendications des pilotes! Continuer le combat!

Sinon AF perd un grand PDG, qui et remplacer par un Copain de promo de Hollande! Qui n'arrangera rien,le PDG de KLM aurait pu reprendre les reine!
Fils de CDB AF
 
Messages: 55
Inscription: Ven Déc 04, 2015 13:43
Nom de compagnie: Air France777
ID Compagnie AM2: 29469

Re: Air France-KLM : retrait de Juniac, arrivée d'un nouveau

Messagede LDLUC » Mar Juil 26, 2016 12:52

Il ne peut y avoir de patron du groupe AF/KLM qu'un français cela vient de la signature du protocole d'achat de KLM par AF lequel protocole le précisait.
Ce protocole prévoyait bien d'autres choses dont le maintien de l'équilibre des flow de traffic en leur état au moment de la signature à savoir en gros 60% de traffic pour AF et 40% pour KLM dans le groupe ce qui n'empêchait pas chacune des compagnies de croître mais toujours dans la fourchette 60/40 +- des poulliemes.
Aujourd'hui nous sommes presque arrivés aux proportions inverses pourquoi ?
Parce que en hollandie (non je ne parle pas de 10% mais de la Hollande) les taxes en tout genre sont très inférieures à celles en France résultat AF a transféré très progressivement un partie de son activité en particulier sur CC/MC à KLM pour de meilleurs résultats au niveau de groupe.
Juste un rappel le transfert du siège social d'AF à AMS, un siège social c'est une boîte à lettres et un téléphone pour faire simple, c'est 700 millions d'Euros économisés par an rien que ça !
Mais 17% veille à ce que cela ne se fasse pas bien entendu en attendant c'est au personnel que l'on demande de financer, pilotes inclus, contrairement à ce que les médias assez féodés à 17% veulent nous faire croire.
Forcément ce non respect, un de plus parmi une multitude d'autres, irrite fortement les pilotes et Janaillac c'est engagé à réviser cette situation ce qui a entre autre permis d'éviter la dernière grève avec en plus l'arrivée des 787.
À suivre.
De Juniac à l'IATA faire barrage aux compagnies du golfe ? Mouais peut être n'oublions pas qu'aux entretiens de Royaumont il c'était prononcé non pas pour mais certainement pas contre le travail des enfants puisque je cite "c'est quoi un enfant ?"...!
Une tête aussi bien construite est à mon avis capable de tout mais ce n'est que mon avis.
LDLUC
 
Messages: 1024
Inscription: Dim Avr 19, 2009 21:31


Retourner vers L'aéronautique aujourd'hui ...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 4 invités